booking.yeah, un nom de domaine fantôme

BOOKING.YEAH, le nom de domaine qui n’existe pas.

Le programme des nouvelles extensions a débuté depuis près de deux ans et nous constatons qu’il commence timidement à descendre dans la rue et entrer dans nos salons.

En effet, certaines marques communiquent désormais avec leurs propres extensions comme BNP PARIBAS avec le nom de domaine <mabanque.bnpparibas> et d’autres, avec des extensions géographiques comme delsey.paris (qui utilise l’extension comme image de luxe parisienne).

Aujourd’hui, une nouvelle forme de communication vient d’apparaître : la communication avec une extension et par conséquent un nom de domaine qui n’existe pas.

Nous devons cette invention au site des réservation d’hôtel en ligne BOOKING.COM. Dans leur dernière publicité, on peut entendre une voix off qui commente la joie des clients en s’écriant « BOOKING.YEAH !!! ».

Ainsi, si vous tapez ce nom de domaine dans votre navigateur, vous n’aboutirez nulle part.

Que faut-il retenir de cette manière de communiquer ?

D’abord, que ce nom de domaine « fantôme » est facilement mémorisable et donc susceptible de générer un trafic important.

Ensuite, comme beaucoup de pure players, des noms de domaine descriptifs sont devenus des marques à part entière dans l’esprit du public. Ainsi cette entreprise peut diriger ses clients d’un nom de domaine existant (booking.com) vers un nouveau nom de domaine existant ou pas (booking.yeah).

Enfin, que le nom de domaine n’est pas qu’un outil technique mais peut devenir un outil marketing puissant s’il est facilement mémorisable par la cible.

Dans la multitude de nouvelles extensions sorties ces deux dernières années, un grand nombre d’entreprises peuvent trouver des pépites et en faire des armes marketing redoutables, si toutefois, ne se contentant pas de réserver leurs noms à titre défensif, elles développent une vraie stratégie de communication autour de leurs nouveaux noms de domaine.